Idée du projet

Le projet Pestired a été soumis à l’OFAG en 2018 par une entité responsable regroupant IP-SUISSE (IPS) et les offices cantonaux de l’agriculture des cantons de Soleure, Vaud et Genève. L’idée est venue d’Agroscope.

Le projet vise à réduire l’utilisation de pesticides chimiques de synthèse de 75% grâce à diverses mesures dans le cadre d’une rotation des cultures définie ; cela avec une réduction maximale du rendement de 10%. Outre cet objectif d’efficacité, le projet vise également à acquérir des connaissances sur les limites et les possibilités des mesures préventives et alternatives de protection des cultures (objectif d’apprentissage).

Les mesures préventives sont mises en œuvre sur une parcelle dite innovante. L’effet est comparé à celui d’une parcelle témoin qui est cultivée comme auparavant. La parcelle innovante ne doit pas être traitée avec des pesticides chimiques de synthèse, sauf si le traitement est le dernier recours et seulement après une discussion commune entre l’agriculteur, le conseiller et les experts d’Agroscope. Les agriculteurs doivent donc prendre un certain risque afin qu’il soit possible de déterminer où se situent les limites des mesures. Les pertes de rendement mineures sont prises en compte dans les contributions de base, pour les pertes plus importantes, un fond de risque est disponible .

Un élément important de Pestired est également la participation des agriculteurs au développement des mesures (approche de co-innovation). Les exploitants participent régulièrement à des ateliers, où ils apportent leur expérience et discutent, définissent et développent les mesures pour chaque culture. Cela garantit l’échange de recherches, de conseils et de pratiques.

Le projet est mis en œuvre dans les 3 régions VD, GE et SO. Dans le canton VD, 40 exploitations participent, dans le canton GE 9 et dans le canton SO 20 exploitations.

Le projet durera au total 8 ans : 6 ans pour la mise en œuvre des mesures sur les exploitations et deux ans supplémentaires pour le suivi de l’impact. Il a commencé le 1er juillet 2019 et se termine le 30.6.2027.

Le projet fait partie du programme de ressources de l’OFAG selon l’art. 77a et b LAgr. Il s’agit d’un programme d’innovation pour l’agriculture. L’accent est mis sur les innovations dont l’efficacité a été prouvée et dont la mise en œuvre dans une région ou une branche permet d’acquérir des connaissances au-delà de la région du projet.

Objectifs du projet

Le projet vise à réduire l’utilisation de pesticides chimiques de synthèse (PPh) de 75 % grâce à diverses mesures dans le cadre d’une rotation des cultures définie ; ceci avec une réduction maximale du rendement de 10 %. Outre cet objectif d’efficacité, le projet vise également à acquérir des connaissances sur les limites et les possibilités des mesures préventives et alternatives de protection des végétaux (objectif d’apprentissage). Les questions auxquelles il faut répondre au cours du projet sont énumérées dans la rubrique “Accompagnement scientifique”.

Sponsors

Nous remercions les sponsors pour leur soutien.

          

Étapes du projet